Appel à communications, Journée d’études sur le transmédia

Dans le cadre des activités du Master en Architecture Transmédia (MAT), l’Université de Namur et la Haute École Albert Jacquard organisent le 06 novembre 2017une journée d’études consacrée à l’analyse critique des productions transmédias à travers différentes dimensions : médiatique, narrative, idéologique, culturelle et participative. Comme le définit Jenkins (2006), « le transmédia est le procédé par lequel les éléments d’une fiction sont disposés sur diverses plateformes médiatiques dans le but de créer une expérience de divertissement coordonnée et unifiée ». Plus largement, ce procédé s’applique aujourd’hui à des projets artistiques, communicationnels, journalistiques, ludiques, éducatifs, citoyen, etc. qui intègrent diverses modalités médiatiques, s’appuyant sur les qualités spécifiques des médias invoqués et sur leur potentiel participatif auprès des publics concernés.

Cette journée d’études, qui fait suite au cycle de conférences sur le transmédia organisé en octobre et novembre 2016, vise à poursuivre les réflexions suscitées lors de ces premiers échanges et à les partager au sein de la communauté scientifique, en particulier parmi les jeunes chercheurs et doctorants. La nature fondamentalement multiple du transmédia appelle à une ouverture quant aux sujets abordés et aux disciplines et approches sollicitées. Une attention particulière sera toutefois portée sur les questions traitant d’un ou de plusieurs thèmes suivants :

  • L’écriture transmédia
  • La (trans)médialité et les spécificités médiatiques
  • La participation des publics et les phénomènes d’intelligence collective
  • La gamification
  • La place du jeu vidéo dans le transmédia et la place du transmédia dans le jeu vidéo
  • Les productions transmédia culturelles ou à visée commerciale
  • Le transmédia et le travail journalistique et documentaire
  • Le transmédia comme outil éducatif
  • Le transmédia en tant que véhicule d’idéologies
  • L’éducation au transmédia

Les communications pourront présenter des travaux de recherche ou des analyses de cas relevant de différents domaines d’application.

Les propositions de communication en français (ou éventuellement en anglais) comprendront un titre, un résumé de 2000 signes maximum (bibliographie non comprise), ainsi que six mots clés. Le ou les auteur(s), ainsi que son/leur affiliation institutionnelle, sera/seront mentionné(s) dans le courriel.

Les propositions sont attendues pour le 15 juin 2017, par courriel envoyé aux deux adresses suivantes :

Elles feront l’objet d’une évaluation en double aveugle.
Notification aux auteurs : 15 septembre 2017
Version finale de l’abstract : 15 octobre 2017

Comité d’organisation :

  • Fanny Barnabé (Université de Liège)
  • Anne-Sophie Collard (Université de Namur)
  • Stéphane Collignon (Haute École Albert Jacquard)
  • Sarah Sepulchre (Université catholique de Louvain)